22 juin 2021

Certains corps habillés bafouent l’autorité de Lambert Noël Matha

Alors qu’une note interdisant les contrôles policiers dans la capitale gabonaise avait été sortie par Lambert Noël Matha, ministre de l’Intérieur, plusieurs policiers bafouent cet ordre en improvisant, sans crainte, des contrôles dans certaines artères du Grand Libreville.

Les bonnes vieilles pratiques semblent prendre le dessus sur le respect des ordres chez nos braves qui ne peuvent plus se passer de leurs traditionnels contrôles routiers. En effet, en dépit de l’interdiction du ministre de l’Intérieur, plusieurs corps habillés continuent clandestinement cette pratique qui semble être devenue leur nouvelle profession et dont ils ont du mal à ne plus pratiquer.

Dans plusieurs coins reculés du Grand Libreville, il n’est pas rare de voir ces hommes en uniforme, sifflet à la bouche, stopper la progression des transports en commun. À se demander les motivations réelles qui peuvent pousser ces hommes habillés à désobéir à la hiérarchie et à courir le risque de se faire prendre pour les quelques miettes reçues de la part des chauffeurs ? Où leurs agissements sont simplement dus au fait qu’ils soient coiffés et protégés par des hommes dans l’ombre ?

Au moment où la bonne gouvernance est prônée par les plus hautes autorités de la République, en tête desquelles le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, de tels agissements devraient retenir l’attention des instances habilités et être punis pour rassurer les populations et autres usagers qui sont les premières victimes de ces contrôles incessants.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x