16 octobre 2021

Diffusion de fausses informations : Gabonreview et Gabon Media Time pourraient écoper de lourdes sanctions

Auteurs de diffusion de fausses informations ce lundi 14 décembre 2020, les médias en ligne Gabonreview et Gabon Media Time pourraient prendre gros pour cette affaire tant le nouveau code pénal et la HAC sont intransigeants avec les publications de ce genre.

Depuis l’élaboration et la mise en pratique du nouveau code pénal en république gabonaise, la diffusion de fausses informations, comme tel a été le cas pour certains médias en ligne ce lundi matin, est lourdement condamnable. Gabonreview et Gabon Media Time pourraient d’ailleurs en faire les frais dans les prochains jours après avoir publié que l’ancien ministre de l’Économie et de la Relance était assigné à résidence.

Mis en place pour lutter et dissuader les auteurs des fausses informations qui ont déjà eu des effets néfastes au sein de la société gabonaise, le nouveau code et la haute autorité de la communication pourraient se saisir du cas en espèce pour sévir. Ce, d’autant plus que l’impact qu’a un média sur les populations est considérable. Outre les amendes, Gabonreview et Gabon Media Time pourraient se voir interdire temporairement de toutes activités liées à la communication. 

À noter qu’en février de l’année en cours, une série de fausses nouvelles, relayées par plusieurs médias non avisés, ont plongé la capitale gabonaise dans la psychose concernant des enlèvements qui n’existaient pas. Une psychose qui a, par ailleurs, coûté la vie de nombreux compatriotes. Depuis, les autorités gabonaises mettent un point d’honneur à lutter contre ce phénomène.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x