9 mai 2021

Gabon : le journaliste Stive Roméo Makanga écope de 10 millions de FCFA de dommages et intérêts pour diffamation

Poursuivi par l’ex-vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou, pour diffamation, le journaliste Stive Roméo Makanga a pris cher après le verdict rendu par le tribunal correctionnel de Libreville, mercredi 3 février. 

Impliquant l’ancien vice-président dans l’affaire en lien avec le «Kévazingogate», Stive Makanga, d’après nos confrères de Lalibreville, a été condamné à 1.000.000 de francs CFA d’amende pour outrage et diffamation et devra verser une somme de 10 millions de francs CFA à Maganga Moussavou au titre de dommages et intérêts. 

« M. Makganga a été incapable d’apporter la moindre preuve concernant cette affaire du Kévazingogate et de l’implication de notre client dans celle-ci », a confié l’un des avocats de l’ex-vice-président après le verdict.

Stive Roméo Makanga, responsable du média en ligne Kongossanews a fait l’objet de poursuite de la part de l’ex-vice-président pour diffamation et outrage après des affirmations qui auraient mêlé Pierre-Claver Maganga Moussavou concernant l’affaire du Kevazingogate.

Pour mémoire, en 2019, près de 5 000 mètres cubes de kévazingo, avaient été découverts dans deux sites d’entreposage appartenant à des sociétés chinoises, sur le port d’Owendo. Une partie des grumes découverts sur le port était chargée dans des conteneurs aux documents falsifiés. Un scandale qui a fait tomber les têtes de plusieurs hauts fonctionnaires de la République. S’en est suivi un tapage médiatique et son lot de désinformation de l’information.

Avec cette sanction à l’encontre du responsable de ce média en ligne, c’est sans doute un avertissement lancé par les autorités à l’endroit des autres médias qui croient bon de toujours tout publier ; même quand l’information est sans fondement.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x