28 juillet 2021

Incendie de Ndangui : le député de ce département confirme une cabale de désinformation visant à nuire l’armée

Horrifié par la campagne de fake news et de désinformation autour des récents événements de Ndangui, dans l’Ogooué-Ivindo, qui ont vu une quarantaine d’habitations réduite en cendre après un incendie volontaire dont les protagonistes voulaient faire porter le chapeau à l’armée gabonaise, Noé Mesmin Kondondo, député du 3e siège du département de Mulundu, a bien voulu rétablir la vérité sur les évènements de ces derniers jours.

Après des rumeurs de séquestration et autre incendie qui s’en sont suivis et qui désignait l’armée gabonaise comme commanditaires, le député du département concerné par ces incidents a tenu à apporter des éclaircissements sur ces faits qui avaient pour but d’instrumentaliser les populations. En effet, pour continuer à exploiter illicitement l’Or dans cette localité, plusieurs individus ont machiné ce plan qui devait provoquer un soulèvement tandis que les pilleurs allaient opérer tranquillement. 

D’ailleurs le député, Noé Mesmin Kondondo, a expliqué que l’opération militaire en cours dans le village de Ndangui visait à mettre un terme à une situation d’insécurité liée à l’exploitation illégale de l’or dans cette région. Une exploitation artisanale qui s’élargit en dépit des réglementations nationales. Au cours de la descente des forces armées, plusieurs ressortissants étrangers en séjour irrégulier au Gabon ont été interpellés car suspectés d’être les auteurs de plusieurs activités criminelles au sein de ce village.

Abordant le point sur la pseudo séquestration, le député a fait comprendre que « Une partie de la population a été temporairement évacuée vers le centre du district (PCA), par les soins de l’Armée. » ce qui a laissé certains parler de «  séquestration » alors qu’il n’en est rien. D’ailleurs, «  Les populations ayant été amenées au centre du district sont désormais retournées dans la zone de Ndangui ; à l’exception d’une cinquantaine de personnes composée aussi bien de sujets gabonais que d’expatriés en situation irrégulière. » conclut l’homme politique.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x