6 décembre 2021

Justice : un détournement mensuel de 33 millions de francs serait à l’origine de la garde à vue de Léandre Nzue au B2

Depuis cette fin de semaine, Léandre Nzue maire central de la commune de Libreville serait en garde à vue à la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire communément appelée B2, pour détournement de denier public.

Plusieurs rumeurs fusent sur la toile depuis ce 11 septembre sur la probable détention provisoire de l’édile de Libreville. Une garde à vue de Léandre Nzue qui intervient quelque temps après l’interpellation de plusieurs de ses collaborateurs de la mairie de la Capitale gabonaise.

Il serait reproché à l’homme, d’après le média en ligne LaRépublique, d’avoir orchestré des décaissements fictifs d’environ 33 millions de francs CFA pour son propre compte par mois. Un détournement de bien public qui va lui valoir de passer plusieurs heures en détention avant d’être présenté le procureur de la République, André Patrick Roponat.

Cette énième interpellation liée à un problème de corruption est la preuve la tolérance zéro est devenu le maître mot pour l’État gabonais qui fait de la lutte contre cette gangrène qui mine la société une priorité.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x