18 juin 2021

Le porte-parole de la présidence donne les raisons de la reconduction de l’état d’urgence sanitaire

Lors de sa conférence de presse de ce 13 avril, Jessye Ella Ekogha a éclairci les hommes de média sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à prolonger de 45 jours l’état d’urgence sanitaire en République gabonaise. 

La protection des populations à travers la lutte contre la covid-19 est pour le gouvernement gabonais une priorité et afin de s’assurer de la bonne santé des populations un certain nombre de mesures ont été prises, dont le récent prolongement de l’état d’urgence sanitaire. Face à la presse, le porte-parole de la présidence a éclairé l’opinion sur les raisons de cette prorogation.

« Depuis le début de la crise, l’État a toujours pris ses responsabilités comme en témoignent les nombreuses mesures de soutien. Aujourd’hui, la situation sur le plan épidémiologique est compliquée. En trois mois, soit depuis le début de la seconde vague, nous avons dépassé les chiffres enregistrés lors de la première vague qui elle a duré 10 mois », a indiqué Jessye Ella Ekogha.

En effet, il serait judicieux de préciser que le pays fait face depuis le début de l’année à une seconde vague très meurtrière. Le pays compte actuellement plus de 3053 cas actifs, contre moins de 75 à la mi-décembre. Des chiffres inquiétants quand on sait qu’au plus fort de la première vague, le pays n’avait atteint que 2600 cas actifs. Le nombre de décès a également augmenté avec 127 compatriotes décédés dont 40 % sont survenus lors de cette seconde vague qui, pourtant, ne représente en durée qu’un tiers seulement du total de la première vague. 

Ces chiffres justifient à eux seuls le maintien des mesures barrières, décision prise la semaine dernière en Conseil des ministres”, a conclu le porte-parole.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x