18 juin 2021

Mesures barrières : les transports en commun se muent en véritable hors-la-loi

Digne des cowboys dans les westerns, les conducteurs de taxis et autres clandos ne semblent balayer du revers de la main les mesures gouvernement et nullement être intrigués par la hausse des cas positifs au Gabon tant ces derniers charges leurs véhicules au-delà du nombre autorisé et cela au vu de leurs amis policiers.

L’incivisme et l’insouciance semblent être inscrits dans l’ADN des populations vivant au Gabon. En effet, depuis plusieurs semaines, alors que pour des raisons de sécurité sanitaire le gouvernement avait limité le nombre d’occupants dans les voitures à usage commercial, de nombreux taximans et clandos font le plein et parfois n’hésitent pas à surcharger les passagers dans les voitures passant outre les mesures édictées par les autorités de la République.

Ces faits sont bien connus des agents en faction dans les artères du Grand Libreville qui feignent souvent de ne rien voir tel un ami qui veut protéger son camarade. Avec de tels agissements, la hausse de cas de contaminations observés sur l’ensemble du territoire se justifient grandement. Ces actions qui mettent en danger la sécurité des populations et la sûreté du pays devraient être sanctionnées tant elles tendent à réduire à néant les efforts consentis jusqu’à présent par l’instance dirigeante du Gabon dans la lutte contre cette épidémie.

Pour mémoire, lors de la dernière phase d’allègement des mesures gouvernementales de lutte contre la covid-19, les autorités ont prévu 4 passagers dans les voitures de 5 places et 10 personnes dans les minibus de 19 places.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x