16 octobre 2021

Nkoltang : les populations face à la présence permanente des pythons

Les habitants de Nkoltang, dans le 2ᵉ arrondissement de la commune de Ntoum, vivent dans la crainte permanente tant ils subissent régulièrement des attaques de serpents.

Les populations de la bourgade de Nkoltang à Ntoum et les reptiles, précisément des pythons, se livrent depuis plusieurs années une véritable guerre territoriale. Une bataille qui connaît autant de dégâts dans les deux camps. En effet, dans une enquête menée par nos confrères du quotidien l’Union, les habitants de ce côté du Grand Libreville sont récemment attaqué et la dernière en date remonte à quelques semaines quand un homme d’une cinquantaine d’année avait failli finir dans le ventre d’un python alors qu’il se rendait à son activité d’extraction de vin de palme.

Des attaques de reptiles de ce genre sont fréquentes et traduisent la présence d’une grande colonie de serpents à cet endroit qui tente, sans doute, de revendiquer cette partie de terre. Pour des spécialistes en environnement, ce phénomène serait dû à la forte concentration à cette zone des serpents après la destruction de leur milieu naturel à quelques kilomètres de là. Mais également, les reptiles seraient également attirés par les petits élevages agricoles pratiqués dans la bourgade.

Si la guerre entre les hommes et ses reptiles est inévitable au regard des informations des spécialistes de l’environnement, le gouvernement, au moment où le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, exige plus d’actions sur le terrain, gagnerait à doter les dispensaires de cette contrée en sérums et en antivenins pour garantir la prise en charge des populations en cas de morsure.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x