11 mai 2021

Piraterie maritime : le Gabon compte sécuriser davantage ses côtes

Victime d’attaques de pirates en mer depuis plusieurs années, le Gabon, lors de l’atelier de lutte contre la piraterie maritime organisé du 23 au 25 septembre 2020, compte renforcer son dispositif sécuritaire pour prévenir ces attaques. 

Le Gabon est résolument engagé à mettre fin aux dangers provenant de la mer. En effet, pour prévenir les dangers en mer, un atelier de lutte contre la piraterie maritime organisé par le Conseil National de la Mer à Libreville, aura lieu cette semaine et verra la participation de nombreuses entités engagées pour cette cause.

L’organisation de cet atelier se fera sous l’impulsion des plus hautes autorités de la République qui, au vu de nombreuses attaques pirates que connaît le pays depuis 2013, dont 2 en 2020, veulent ramener une sérénité totale pour tout ce qui ont leur activité en mer. « Les plus hautes autorités du pays ont estimé que cet atelier devait se tenir, parce que nous avons enregistré un certains nombres d’attaques de pirates depuis 2013. 5 Attaques majeures, dont 2 en 2020 », a exprimé Léandre Edgard Ndjambou, secrétaire permanent du conseil national de la mer.

Les dispositifs mis en place, au sortir de cet atelier, en dehors du problème d’attaques pirates, permettront de lutter également contre d’autres fléaux constatés par les autorités gabonaises en charge de la sécurité maritime. La pêche illicite, l’immigration clandestine, ou encore d’autres trafics en tout genre tels que drogue, d’êtres humains, et même des trafics d’armes, constatés dans les eaux gabonaises devront facilement être stoppés après ces assises.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x