27 octobre 2021

Vie associative : la Mutualité clanique Oyeck oeuvre pour l’autonomisation des membres de sa communauté

Au cours de la rencontre annuelle des membres de la Mutualité clanique Oyeck (MCO), un collectif des villages du département de la Noya dans la province de l’Estuaire, une innovation majeure a été observée. Il s’agit de la mise en place des unités de production, des coopératives commerciales et agricoles en faveur des membres de l’association.

Outre resserrer les liens et de magnifier sa culture et tradition, la MCO compte désormais ajouter des activités supplémentaires dans le fonctionnement de l’association. En effet, lors de leurs retrouvailles le 15 mai dernier, les membres de cette association ont décidé de manifester leur élan de solidarité envers les leurs avec la création des unités de production, des coopératives commerciales et agricoles, tout en veillant au respect des droits, des devoirs et à la dignité de chacun des descendants de Bewè-Be-Nzame.

« Le but de la Mutualité clanique Oyeck, est de sauvegarder l’identité culturelle des groupes et sous-groupes du clan dans le principe de la connaissance des uns et des autres, de promouvoir le sens de la solidarité, du développement et du bien-être de chacun de ses membres » a déclaré Sosthène Maixant Ndong, secrétaire général de la MCO.

Privés de rencontre l’an dernier, en raison de la pandémie covid-19, les membres de cette association en ont profité cette année, dans le respect des mesures barrières, à réaliser leurs activités. Au programme, la célébration d’une messe dédiée aux défunts, assortie d’une exposition photos retraçant la vie des anciens de cette communauté. Les participants ont eu droit aux mets du terroir et à la promotion des danses traditionnelles, tradi modernes et au Mvett.

C’est donc dans l’allégresse que les fils et filles des villages de Cocobeach-Centre, Alen Coma, Adok Foula, Ongame, Nkoltang, NKok-Aza Biyoghe Bi Ezome, Nkok-Ebel, Meyang, Akonéki, pour ne citer que ceux-là, se sont retrouvés pour commémorer leur culture. On pouvait également noter la présence de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Camélia Ntoutoume Leclerq.

Au terme de la cérémonie, le président de ladite association à une nouvelle fois mis l’accent sur les enjeux de ces retrouvailles dont la permanence des contacts, la solidarité et le vivre ensemble, la promotion des lignages, la connaissance des connexions avec les clans alliés.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x