30 juillet 2021

Yann Engonga, le jeune victime de l’explosion d’une grenade à Port-Gentil, est en Turquie pour des soins aux frais de l’Etat

Victime de l’explosion d’une grenade lacrymogène en février dernier dans une église à Port-Gentil, Yann Engonga est actuellement en Turquie où il séjournera durant trois mois pour recevoir des soins. Un séjour et des soins tous frais payés par l’Etat gabonais.

Ayant perdu ses mains suite à une explosion d’une grenade lacrymogène introduite dans son église par un frère en Christ, Yann Engonga, un jeune gabonais de 25 ans, est depuis ce mercredi en Turquie pour un séjour médical grâce à l’intervention de l’Etat gabonais. Accompagné de sa mère et d’un médecin, le jeune homme suivra des soins intensifs qui dureront environ trois mois. Un séjour pris en charge par l’Etat gabonais dont les gouvernants, en tête desquels le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, attachent du prix au bien être de leurs concitoyens.

Sur place, le jeune gabonais subira d’abord une opération à l’œil gauche fortement touché au moment de l’explosion, puis il recevra des prothèses qui lui permettront de retrouver certaines facultés perdues avec la perte de ses deux mains. En effet, pour certains besoins tels que prendre une douche, faire des selles, et biens d’autres, le jeune homme a recours à la bonne volonté de sa mère ou d’autres membres de la famille. Après la pose de prothèse s’ensuivra une période de rééducation pour une parfaite maîtrise de ses mouvements.

Pour mémoire, lors des émeutes nées du mouvement des casseroles en février dernier, le gouvernement, dans le but de ramener l’ordre dans les villes gabonaises, a dû déployer les forces de l’ordre la nuit tombée. C’est au cours d’une des patrouilles qu’une grenade lacrymogène va être égarée par un agent puis ramassée par le jeune qui l’a introduite dans une église en le confondant à un jouet. La suite, on la connaît. Après l’explosion, Yann Engonga a rapidement été opéré avant d’être pris en charge par le gouvernement.

Cette évacuation sanitaire est bien le gage de l’importance de la sauvegarde de la vie humaine de la part des autorités gabonaises.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x