23 octobre 2021

DÉTOURNEMENT DE FONDS CLUB LIBREVILLE : DES POURSUITES JUDICIAIRES EN VUE

À l’occasion de sa dernière sortie face aux médias le 25 octobre dernier, le Porte-parole de la Présidence de la République Jessye Ella Ekogha a abordé l’épineuse question des détournements de fonds mis en exergue dans l’évaluation de la dette intérieure. 

Depuis le 8 septembre 2020, la Taskforce pour le règlement de la dette intérieure travaille à la vérification du fichier de la dette et s’assure de l’effectivité des travaux commandés par l’État. Une démarche de contrôle et de conformité qui a permis de mettre en lumière de nombreuses irrégularités qui s’intensifient au fil des travaux. 

Les enquêtes de la Taskforce ont, notamment, permis de révéler que l’ancien directeur de cabinet du Président de la République s’était octroyé pas moins de 15% de la somme due par l’Etat à chaque entreprise.  

Une révélation qui va plus loin puisque des factures irrégulières ont également été découvertes. L’équipe multidisciplinaire an charge de l’audit de la dette intérieure en vue de son règlement définitif révèle aujourd’hui que le montant annulé s’élève désormais à 371 milliards de francs CFA. 

Un vrai système mafieux qui a été démantelé et qui devrait bientôt donner lieu à des poursuites judiciaires à l’endroits des auteurs et complices de ces malversations. 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x