11 mai 2021

La direction de l’Oprag apporte des éclaircissements sur la déclaration de certains agents du CGC

Après la sortie médiatique d’un groupe de personnes se faisant passer pour un collectif des agents du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), la direction de l’Office des Ports et Rades du Gabon (Oprag) est rapidement montée au créneau en précisant non seulement ne pas connaître l’existence de ce collectif au sein de cette entité mais aussi en dénonçant des agissements qui tente à ramener “les habitudes destructrices qui ont plongé le conseil dans la situation de mort certaine, par le passé”.

En effet, le 12 janvier 2021, un groupe de personnes prétendant faire partie du « Regroupement pour la préservation des emplois des agents du Conseil Gabonais des Chargeurs (RPEACGC) » ont tenu un point de presse tout en énonçant de multiples points sur lesquels la direction de l’Oprag, qui gère désormais le CGC, devaient apporter des éclaircissements. Un fait surprenant tant ce collectif est méconnu des dirigeants de cette entité et que depuis le ralliement de la CGC à l’Oprag une nouvelle réglementation est en vigueur.

La Direction Générale de l’Office des Ports et Rades du Gabon a été surprise de constater la sortie médiatique d’un « collectif » pour la préservation des emplois du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC). À ce jour, un seul collectif est connu de la Direction Générale, le Collectif des Agents du Conseil Gabonais des Chargeurs dont le Président du Bureau du Collectif est Monsieur Calixte OBAME NDONG. Certes le mandat du Bureau exécutif de ce collectif est arrivé à terme en décembre dernier. Jusqu’à ce jour, aucune élection n’a été organisée pour le renouvellement du bureau”, a indiqué la direction générale.

Pour les dirigeants de l’Oprag, cette déclaration n’a d’autre objectif que de nuire “est dénuée de tout fondement et de vérité car, ses auteurs sont, complètement, en déphasage avec la réalité du Conseil Gabonais des Chargeurs et avec le temps actuel”, ont-ils indiqué avant de préciser que “ ce groupuscule d’agents nostalgiques des pratiques du passé et ignorants le changement de temps et de paradigme, a pour seul souci de voir disparaître le Conseil Gabonais des Chargeurs en dénigrant les dirigeants actuels dans l’espoir de voir un des leurs prendre la tête de la maison et renouer avec les habitudes destructrices qui ont plongé le conseil dans la situation de mort certaine, par le passé”.


Par ailleurs, La Direction Générale de l’OPRAG invite l’ensemble de ses agents du conseil à une plus grande prudence, plus de conscience professionnelle et de travail pour maintenir les acquis, les faire évoluer et tourner définitivement la page.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x