22 juin 2021

LE GABON PRÉVOIT DE RÉDUIRE SES IMPORTATIONS AGRICOLES DE 50% D’ICI 2022

Les autorités gabonaises ont annoncé vouloir réduire de moitié les importations dans le domaine de l’agriculture d’ici 2022. Un objectif que le Gabon compte bien attendre grâce à la mise en œuvre d’un certain nombre d’actions.

Afin de réduire la très forte dépendance aux pays étrangers, le Gabon a entrepris une démarche qui lui permettra de réduire de moitié sa facture d’importations alimentaires s’élevant à 550 milliards.

« Conformément à la vision du président de la République Ali Bongo Ondimba, contenue dans le PSGE, le Gabon met en œuvre une stratégie qui vise à réduire de 50% les importations à l’horizon 2022, alors qu’elles représentent aujourd’hui près d’un milliard de dollars chaque année » a déclaré, le 29 octobre, le ministre de l’Agriculture qui faisait le point de la 31e conférence régionale de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Des stratégies sont donc mises en place pour atteindre cet objectif, notamment avec la création de cinq zones agricoles à forte productivité et la promotion de la transformation et la consommation locale. L’objectif, d’ici 2022, étant d’atteindre une production de 20 000 tonnes de riz, 200 000 tonnes de maïs et soja, 51 000 poulets, 18 000 porcs, 40 000 bovins.

Il s’agira également de définir et d’ajuster les politiques publiques au niveau national et local ainsi que la mise en en place des prix incitatifs de rachat aux producteurs pour de meilleurs rendements agricoles.

Un ensemble de mécanismes qui devraient également favoriser également la création de près de 20 000 emplois dans ce secteur, d’ici 2023.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x