30 juillet 2021

Tentative de boycott de la CONASYSED : un énorme flop et rien d’autre

Après plusieurs mois à la maison, à cause de la pandémie liée au nouveau corona, les élèves de terminales ont repris les cours ce 20 juillet 2020, malgré l’appel au boycott des syndicalistes du secteur de l’éducation nationale.

Alors que le gouvernement avait annoncé le 30 juin dernier par l’entremise de son ancien premier ministre la reprise des cours pour le lundi 20 juillet, les leaders de la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (conasysed) ont lancé une campagne de boycott en demandant aux enseignants de ne pas répondre présent dans les classes, compte tenu des préalables qui, selon eux, n’auraient pas été respectées. Une campagne de boycott qui n’a pas été suivie par des enseignants soucieux de l’avenir de la jeunesse gabonaise.

En effet, les enseignants et les apprenants ont tous répondu présent dans leurs établissements respectifs. L’interdiction de regagner les établissements de la part de la conasysed n’a donc pas été entendu. Un véritable flop pour ces syndicalistes qui pour leurs intérêts personnels ont voulu annihiler la seule chance de sauver une année scolaire fortement secouée par la crise sanitaire.

Du lycée d’Oloumi en passant par le lycée Mba, de Nzeng-Ayong, d’État ou encore du lycée Don Bosco, les cours se sont déroulés sans problème et dans le respect des mesures barrières.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x