19 octobre 2021

Après la Lopé, le tour revient au parc national de l’Ivindo d’être classé « Patrimoine mondial de l’UNESCO »

Le Gabon vient de voir ses efforts en matière de protection et de préservation de la forêt être récompensé avec la classification du parc national de l’Ivindo parmi les lieux désormais protégés par l’UNESCO.

Après la Lopé en août 2007, le parc national de l’Ivindo, situé au Nord-Est du Gabon vient d’être labellisé Patrimoine mondial de l’UNESCO ». Une énième récompense pour le Gabon dans sa volonté de préserver ses forêts. Une volonté orchestrée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, pour qui la lutte contre les changements climatiques n’a plus de secret. Le président gabonais a, par ailleurs, sur son compte twitter, exprimé sa satisfaction après l’annonce de cette nouvelle.

« L’inscription par l’UNESCO du Parc national de l’Ivindo sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité vient récompenser les efforts du Gabon en matière de protection des forêts, dont le rôle est déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique », a-t-il déclaré.

Créé en 2002, le parc national de l’Ivindo couvre une superficie de 300 274 hectares (ha) et regorge les plus grandes et les plus belles chutes d’Afrique centrale, les chutes de Kongou et de Mingouli, dans la partie nord à proximité de Makokou. On y retrouve également une concentration impressionnante de singes et de gorilles rares dans le monde.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x