22 juin 2021

Alexandre Chambrier pourrait-il perdre des fidèles soutiens siégeant à l’Assemblée Nationale ?

Telle est la grande question qui se pose au regard de la scission entre Michel Menga et Alexandre Barro Chambrier, ce, d’autant plus que plusieurs élus locaux l’ont été sous la bannière du RHM et aujourd’hui veulent rester fidèles à Barro Chambrier et au RPM. Dilemme, si ces députés maintiennent leur soutien à Chambrier, ils perdront systématiquement leurs écharpes.

Chambrier qui, en 2019, avait quitté le RHM pour fonder le RPM pourrait dans les prochains jours perdre de forts soutiens. En effet, les tensions existant entre Michel Menga et lui pourraient le désarmer et le dépouiller en termes de représentant à l’Assemblée nationale car en octobre 2018, sept députés, véritable soutien de Chambrier, ont été élus sous la bannière du RHM alors que ce dernier était encore dans ce mouvement politique. Si ses hommes fidèles en question veulent garder leur siège de député, ils devront renoncer au RPM de Barro Chambrier.

Cruel dilemme pour ces hommes qui devront sans doute suivre l’exemple de Serge Maurice Mabiala, qui a officialisé son retour au sein du Rassemblement héritage et modernité (RHM) de l’actuel ministre Michel Menga car la constitution gabonaise interdit le changement de parti en cours de mandat. Et dans un cas contraire, les contrevenants s’exposent à la perte de leur mandat.

Ces fidèles à Barro Chambrier devront donc faire un choix et ce choix pourrait grandement affaiblir Alexandre Barro Chambrier, ce d’autant que plus que ces ambitions présidentielles pour 2023 ne sont nullement un secret.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x