9 décembre 2021

Ali Bongo Ondimba veut mettre fin à l’exploitation illégale des ressources naturelles

Une délégation ministérielle conduite par le chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka, a échangé avec le Président de la République, ce 10 août sur la question de l’exploitation illégale des ressources naturelles gabonaise sur l’ensemble du territoire.

Très engagé en matière de préservation de l’environnement, Ali Bongo compte l’être encore plus et s’attaque désormais à l’exploitation illégale des ressources naturelles. En effet, ce mardi, le numéro un gabonais a échangé avec plusieurs membres du gouvernement sur cette problématique qui prend de l’ampleur dans l’intérieur du pays et bouleverse l’économie nationale.

Au cours des discussions, la délégation conduite par le Premier ministre a fait un point à mi-parcours de l’opération  « Bayende ». Une opération qui a été menée sur huit sites répartis entre le Haut-Ogooué, le Moyen-Ogooué, la Ngounié, la Nyanga, l’Ogooué-Lolo, le Woleu-Ntem, et consiste à déloger les populations autochtones et extérieures qui exploitent ces richesses naturelles. 

Les sites clandestins d’exploitations illégales étant parfois à l’origine de la destruction de l’environnement et de la biodiversité, le chef de l’Etat a donné des instructions fermes au premier ministre pour un meilleur déploiement de stratégies  visant à freiner ce phénomène. Le numéro un gabonais a, par ailleurs, invité le gouvernement « à faire appliquer la loi auprès des indélicats récidivistes et invite les populations à faire preuve de civisme vis-à-vis de leurs environnements respectifs ».

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x