28 juillet 2021

CLR : Nicole Assele suspendue pour un mois

Nicole Assele, délégué général du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) a été suspendue de ses fonctions par le président fondateur de ce parti politique, son père, Jean Boniface Assele.

Les tensions récurrentes entre les Assele ont fini par accoucher d’un divorce temporaire. Jean Boniface Assélé, président fondateur du CLR, a décidé de suspendre de la direction de son parti, Nicole Assélé pour une durée de 30 jours. En effet, celle qui occupait les fonctions de délégué général de cette formation Politique n’a plus le droit d’exercer au nom du CLR. Une sanction qui touche également le délégué général adjoint 1, Alexandre Désiré Tapoyo. Les deux membres de ce parti ont été sommés de déposer une demande d’explication.

« Pendant toute la période de leur suspension, le Délégué général et son adjoint 1 sont interdits d’accéder à leurs bureaux du parti, de s’exprimer et de mener toutes activités au nom de leur parti politique », précise le communiqué. À noter que Nicole Assele et Alexandre Désiré Tapoyo devront répondre à la demande d’explication dans un délai de 48 heures, dès la réception de l’annonce de leur suspension.

Cette suspension sonne t-il la véritable guerre chez les Assele au sein du CLR ? Les prochains jours nous donneront l’issue de cette guerre froide qui pourrait se dérouler dans les prochains jours entre un père et sa fille sachant que Nicole, selon certaines indiscrétions, ne compte pas obtempérer.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x