11 avril 2021

Dans l’indifférence de son patron, le pirate informatique engagé par Jean Ping en 2016 a été rapatrié

Le Hacker engagé par le candidat déchu à la dernière présidentielle, Jean Ping, et arrêté en 2016 a été rapatrié ce 16 septembre 2020, sans considération aucune de celui qui l’avait fait venir, après avoir passé 4 ans en prison au Gabon.

Arrêté le 31 août 2016 au quartier général du candidat malheureux de la présidentielle qui a eu lieu la même année, l’homme engagé par Jean Ping pour pirater le réseau informatique lors du rendu des urnes de la dernière présidentielle a, au terme de sa condamnation, été immédiatement expulsé dans son pays de provenance. Yeo Sihifowa de son véritable nom est rentré, hier, en Côte d’Ivoire sans la moindre considération, ni un au revoir de celui qui, étant prêt à tout pour accéder au pouvoir, l’avait embauché. Preuve du non-respect de l’homme dans ses engagements.

Yeo Sihifowa avait été présenté en août 2019 devant un juge pour trouble à l’ordre public. Reconnu coupable des faits qui lui ont été reprochés, il a été condamné à 5 ans de prison, 2 millions de francs CFA d’amende et 10 ans d’interdiction de séjour au Gabon. Après de 4 ans en détention, ce dernier a été mis en liberté et aurait posé ses pieds à Abidjan ce 16 septembre en matinée.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x