28 juillet 2021

Événement de Ndangui : impopulaire, Jean Ping nous sort une analyse fallacieuse pour exister

La dernière sortie sur son compte Twitter du candidat malheureux de la dernière présidentielle, Jean Ping, sur les évènements n’est pas du tout au goût de plusieurs observateurs de la vie politique gabonaise tant cette intervention a été jugée subjective et dépourvue de sens.

Jean Ping, très en baisse en termes de popularité, semble vouloir sauter la moindre occasion pour sortir la tête de l’eau. En effet, suite aux incidents dans le district de Ndangui, dans l’Ogooué-Ivindo, où des individus ont volontairement incendié plusieurs habitations afin de continuer à piller l’Or dans cette localité, celui qui veut être leader de l’opposition en 2023 a fait une sortie jugée indigeste du fait de l’analyse incorrecte de la situation tant il voulait accuser l’exécutif d’avoir failli devant les présumées exactions qu’auraient commis des agents des forces de défense à Ndangui contre des compatriotes.

Cette manœuvre n’a qu’un seul objectif, faire parler de lui alors qu’il est désormais très contesté, même au sein de l’opposition. En effet, d’après certains observateurs, « La stratégie de Jean Ping est bien connue. Il n’y a plus aucun espoir pour lui. A 2 ans des prochaines élections présidentielles, malgré toutes les assurances données à ses partisans, il n’est pas parvenu à prendre le pouvoir. Il ne lui reste plus qu’à critiquer chaque action posée par le régime ou discréditer le pouvoir face à des situations comme celles de Ndangui. Afin de s’attirer un capital sympathie. »

Contrairement à ce qui a circulé, l’armée ne s’en est jamais pris aux populations du district de Ndangui. Information confirmée par le député de ce département qui a précisé que l’incendie qui a décimé 40 maisons a été causé par un jeune orpailleur d’origine tchadienne dans le but de pousser les populations à se révolter contre les hommes en treillis. 

Après cette sortie manquée de Jean Ping, un jeune militant de l’UN, parti de l’opposition a déclaré que Ping c’est fini d’où ses tentatives infructueuses : « Il faut regarder vers l’avenir désormais. Jean Ping c’est fini. Notre parti l’Union Nationale qui l’a soutenu en 2016 est en pleine reconstruction. Nous devrions sans doute avoir notre propre candidat en 2023. Plutôt que quelqu’un qui continue de rêver éveillé. », a-t-il déclaré.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x