20 octobre 2021

Gabon : quand les leaders de l’opposition crachent sur les symboles Républicains

Alors que le drapeau gabonais a été mis à l’honneur ce 9 août, aucun leader de l’opposition n’a célébré cette journée, symbole d’unité d’un peuple autour d’une seule et mère patrie. Cette négligence traduit-elle l’esprit antipatriotique de ceux qui veulent juste diriger le Gabon ?

Alors que le Vert-Jaune-Bleu gabonais était brandi par de nombreux compatriotes de divers horizons ou accroché sur les bâtisses publiques et privées en signe d’appartenance à une notre nation, beaucoup se sont illustrés par un acte de déni envers cette dernière. En effet, plusieurs leaders de l’opposition, de Jean Ping en passant par Barro Chambrier ou Guy Nzouba Ndama, ont balayé d’un revers de la main cette journée.

Acte de rejet à la nation ? Certainement quand on sait que malgré les divergences, la patrie passe avant tout et l’unité entre les fils d’une même mère est primordiale. Sinon, comment comprendre que des individus qui prétendent vouloir hisser vers les sommets une nation n’ont aucun respect pour elle ? Les rancœurs entre politiques sont-elles plus fortes que l’amour de la patrie ? Autant de questions qui amènent à comprendre que, pour ces leaders, les ambitions politiques et les rancœurs qui en découlent sont au-dessus du bien de la nation et de ses citoyens.

Initiée en 2009, cette journée a pour but de valoriser les symboles nationaux, de cultiver l’esprit patriotique tout en favorisant l’essor de la culture citoyenne et du devoir républicain. Cracher sur cette journée serait faire injure à tout un peuple comme viennent de le faire ceux qui dans quelques mois, en prélude des élections, vont déclarer leur amour pour le Gabon afin de solliciter leur suffrage.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x