23 octobre 2021

Haut-Commissaire de la République : un post adapté aux compétences de Noureddin Bongo Valentin

Le Conseil des ministres présidé par Ali Bongo Ondimba, ce 13 septembre, a été marqué par l’adoption de près d’une dizaine de projets de textes dont celui d’ordonnance portant création du Haut-Commissariat. Renvoyé à son administration d’origine après l’accomplissement à la perfection de ses missions comme coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo pourrait faire son retour à la tête de cet organe.

Un nouvel organe visant à « assister le président de la République dans l’évaluation, le suivi, la mise en œuvre de son action politique » a été adopté hier en conseil des ministres. Si un nom concernant le futur responsable de cette entité n’a pas encore fuité, il ne serait pas étonnant de voir l’ancien CGAP occuper cette fonction tant il a su faire preuve d’efficacité s’agissant des missions qui lui ont été confiées depuis 2019.

En effet, fonction très stratégique, seul quelqu’un qui a su conduire d’éminents projets en 21 mois comme Noureddin Bongo pourrait prendre la tête de cet organe qui met son titulaire au coeur de l’actions sociales, politiques et économiques prônées par le Chef de l’Etat.Ce qui plaide en faveur de Noureddin Bongo est sans aucun doute le fait d’avoir déjà quasiment joué ce rôle en qualité de coordinateur général des affaires présidentielles.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x