6 décembre 2021

Jean Eyeghe Ndong sur son départ du CNR : “Je me suis senti insulté dans mon camp politique”

Le dernier premier ministre sous Omar Bongo qui est fortement critiqué depuis son départ de la Coalition pour la nouvelle République s’est récemment exprimé sur les antennes de Radio Gabon et Gabon 1ere sur son les véritables raisons qui l’ont poussé à quitter ce camp qui joue “un mauvais jeu”.

Après sa rencontre avec le président Ali Bongo Ondimba où il était aller s’enquérir de l’état de non avancement de ses avantages liés à son ancienne fonction de premier ministre, le CNR, parti politique dans lequel militait Jean Eyegue Ndong, avaient mal interprété la chose jusqu’à le traiter de traître et de corrompu. Un fait que n’a pas supporté celui qui a fait 12 ans dans l’opposition. 

Face à ces actes répétés d’hypocrisie de la part de ceux qu’il considérait comme des frères de lutte l’aurait conduit à manifester son mécontentement en traitant de tous les noms d’oiseaux ceux qui avaient osé murmurer à son sujet. «je n’ai pas trahi qui que ce soit. Je ne suis pas un traître», a-t-il répondu aux critiques.

«J’ai été condamné par mon camp politique pendant 2 à 3 jours. Le 3e ou le 4e jour, on me fait une motion de soutien. Vous-mêmes jugez. Le jeu auquel se sont livrés mes frères, parce qu’il s’agit de mes frères, c’est un mauvais jeu», a insisté l’homme qui s’est senti trahi.

Accusé, comme Féfé Onanga, d’avoir trahi Jean Ping et toutes les personnes qui croient encore à la CNR, Jean Eyeghe Ndong aurait finalement décidé de claquer la porte et de saisir la main tendue d’Ali Bongo Ondimba. « Je me suis senti insulté dans mon camp politique et j’ai préféré quitter les choses, comme on dit, avant qu’elles ne me quittent », à expliqué Jean Eyeghe Ndong.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x