5 août 2021

Justice : Léandre Nzue encourt une lourde peine en cas de déclaration de culpabilité

Avec plusieurs chefs d’accusations à son encontre, l’édile de la commune de Libreville risque une très lourde peine allant de 30 ans à plus au sortir d’une amende de 100 millions de FCFA s’il venait à être reconnu coupable des faits reprochés.

Le Gabon est décidément passé à la vitesse supérieure dans sa chasse contre la mauvaise utilisation de biens publics. Placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville avoir été auditionné devant un juge d’instruction, ce 15 septembre 2020, Léandre Nzue pourrait prendre très cher s’il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés.

En effet, interpellé la fin de semaine dernière, l’actuel maire de la commune de Libreville a sur son dos près de 10 chefs d’accusations contre lui parmi lesquels le détournement de fonds publics, extorsion de fonds, concussion, association de malfaiteurs, chantage, détournement de biens, concussion et blanchiment de capitaux. En cas de véracité de ces faits qui sont punis par les articles 113 ; 127 ; 141 ; 193 ; 194 ; 299 ; 381 ; 278 du code pénal, il pourrait écoper d’une peine allant de 30 ans minimum jusqu’à 60 ans au maximum.

À noter qu’après son malaise lundi dernier, Léandre Nzue se porte désormais bien comme l’a confirmé son avocat et sur les 6 personnes interpellées dans cette affaire, 3 ont été relâchées pour défaut de preuve. Il s’agit bien là d’un fonctionnement objectif de la justice de notre pays.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x