30 juillet 2021

« Les populations ont le droit d’exprimer leur mécontentement, c’est tout le sens de la démocratie » dixit Jessye Ella Ekogha

Le caractère démocratique du Gabon s’est révélé récemment lors du mouvement des casseroles et la voix du Palais Rénovation, Jessye Ella Ekogha a reconnu le devoir des populations à faire valoir, dans les règles d’un État de droit, leur mécontentement.

Jessye Ella Ekogha, à la faveur d’une question qui lui a été posée sur le mouvement des casseroles, le porte-parole de la Présidence a fait savoir que le Gabon est un pays démocratique et que les citoyens ont le droit de se faire entendre quand ils ont des revendications. « Les populations ont le droit d’exprimer leur mécontentement, c’est tout le sens de la démocratie« , a-t-il déclaré. Une véritable preuve de la démocratie qui prévaut comme c’est le cas dans les États de droit contrairement à ce que veulent faire croire les adeptes du Gabon bashing.

Pour mémoire, il y a une dizaine de jours, un mouvement appelé concert de casseroles et initié pour contester les mesures anti-covid a été pratiqué par les populations en toute liberté et sans représailles. Les populations, chaque 20 heures, frappaient sur une casserole pour solliciter l’indulgence des autorités sur les mesures anti-covid.

Ce mouvement a finalement été entendu par le chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka, qui a promis un allègement des mesures si les contaminations journalières descendaient sous la barre de 50. D’autres ouvertures telles l’octroie d’autorisations de vente à certaines commerçantes après l’heure du couvre-feu, la mise en circulation de certains bus au-delà de l’heure limite et la gratuité des tests PCR ont vu le jour. Comme quoi, on peut se faire entendre sans violence.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x