19 octobre 2021

Révision de la Constitution : quand Ali Bongo Ondimba met en pratique le “Gouverner c’est prévoir”

Afin de combler certaines lacunes contenues dans la constitution gabonaise, concernant une vacance de pouvoir, le conseil des ministres du vendredi 18 décembre dernier a entériné un projet de loi permettant de combler ce vide juridique.

Contrairement aux spéculations de tous types et déviants entendus çà et là depuis l’annonce de la révision de la constitution au sortir du dernier conseil des ministres, concernant la vacance de pouvoir, le projet de loi proposé par le gouvernement n’a nulle autre ambition que de combler un vide juridique. En effet, dans le but d’anticiper le type d’événement d’octobre 2018 à Riyad, sur lequel la constitution est muette, le Chef de l’État souhaite aller au devant des difficultés qui pourraient mettre à mal le fonctionnement des pouvoirs publics avec cette révision.

Revenu au mieux de sa forme, Ali Bongo Ondimba entend toujours poursuivre sa mission qui est d’asseoir le pays sur des socles qui constituent les fondements d’un État démocratique, fort et moderne. D’où sa lutte contre plusieurs phénomènes dans les administrations publiques tels que les détournements et la corruption. Cette révision constitue l’un des pans de la bonne gouvernance qu’il prône depuis son accession à la magistrature suprême.

Le projet de loi portant révision de la Constitution est, en tout point, un aspect bénéfique pour un État de droit contrairement aux avis contraires et mauvaises langues qui ne cherchent pas à en voir le bien fondé.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x