26 octobre 2021

Rose Christiane Ossouka : La dette du Gabon demeure raisonnable

Attaquée depuis sa nomination par une opposition aux abois qui cherche des failles même où ils n’en existent pas, la Cheffe du gouvernement au micro de RFI a donné quelques éclaircis sur la dette nationale qui n’est pas, comme le disent des oiseaux de mauvaises augures, alarmante.

Stratégique d’attaque stérile de la part d’une opposition qui fait fi de ne pas connaître la réelle situation économique du Gabon, la dette du pays n’est pas, d’après le Premier ministre, surélevée comme veulent le faire croire des individus en quête de cote de popularité. En effet, au micro de Radio France Internationale (RFI), Rose Christiane Ossouka Raponda a annoncé que la dette gabonaise est de loin très supportable et qu’une stratégie pour la réduire progressivement est réfléchie.

« Le taux d’endettement, vous vous dites qu’il est très élevé, mais l’endettement, il est fait justement pour donner une bouffée d’oxygène aux entreprises et créer des emplois. Et cet endettement a été justement regardé dans le cas d’une stratégie afin d’apurer la dette et nous allons voir au fur et à mesure comment la rendre un peu plus supportable pour notre économie », a expliqué le Premier ministre.

Victime d’acte phallocratique depuis sa nomination, bon nombre de personnes surfe sur ce pan pour jouer la carte de la déstabilisation. Le secteur de l’endettement au Gabon, comme le pense un économiste d’une grande banque panafricaine, “en l’état, n’est même pas secondaire. Elle est ternaire, voire quaternaire”. Plus loin il continue en précisant que “Le vrai sujet pour le Gabon, c’est la relance de la croissance et de l’emploi”, avant d’ajouter que “Le sujet de la dette excite beaucoup les réseaux sociaux et quelques médias. Il faut dire que c’est l’un des axes d’attaque de l’opposition, ceci expliquant sans doute cela. Mais c’est en réalité passer à côté de l’essentiel”.

Nommée en juillet dernier, Rose Christiane Ossouka a pour mission prioritaire la relance d’une économie fortement touchée pour la crise sanitaire causée par la covid-19. À cela, s’ajoute la lutte contre la covid-19, et l’employabilité des jeunes. S’agissant de l’employabilité, elle a déjà permis à 2000 gabonais d’obtenir du travail grâce au projet de la transgabonaise.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x