6 décembre 2021

Covid-19 : le ministère de la Santé s’attèle à contrer l’éventualité d’une troisième vague au Gabon

Dans le but de ne pas se laisser surprendre par la troisième vague de la covid-19 qui sévit actuellement dans le monde en raison du variant delta, Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé, a présidé, ce 26 juillet 2021, une importante réunion en présence des plusieurs acteurs de la riposte.

Alors que le variant delta de la covid-19 étend de plus en plus ses tentacules, causant au passage des rebonds plus rapides de la maladie dans le monde, le Gabon affûte ses armes pour parer à l’éventualité d’une troisième vague qui pourraient survenir dès la fin du mois d’août. En effet, hier, au cours de cette séance de travail, Guy Patrick Obiang Ndong a rappelé aux acteurs de la riposte présents à cette rencontre « l’impérieuse nécessité de se remobiliser et de redoubler de vigilance afin de parer à toute éventualité d’une troisième vague dans notre pays »

Face à cette problématique, la consolidation des acquis des deux premières vagues a d’abord été préconisée par le ministre de la Santé qui a par la suite réitéré la disponibilité du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, à ne ménager aucun effort pour la sécurité des populations. À leur tour, l’assistance a préconisé un certain nombre d’actions dont le renforcement de la surveillance communautaire avec l’implication des acteurs de la société civile au vu de la dangerosité du variant delta. 

Il s’agira entre autres de rendre obligatoire le test de dépistage dans les zones frontalières du pays, d’appliquer un dispositif de contrôle au niveau de l’aéroport international de Port-Gentil pour les voyageurs internationaux en provenance de la République démocratique du Congo, de renforcer le contrôle des voyageurs internationaux par les équipes de la Brigade mixte et enfin faire appliquer le protocole sanitaire mondial à l’endroit des voyageurs internationaux par les agents du Copil-Coronavirus.

Par ailleurs, le moyen le plus efficace qui permettra de mieux faire face à ce variant est sans aucun doute la vaccination qui permet de ne pas développer une forme grave de la maladie. À ce jour, près de 58 000 volontaires se sont déjà fait administrer le vaccin anti-covid sans répercussion majeur au Gabon.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x