23 octobre 2021

Le Gabon est en passe d’être le premier pays d’Afrique subsaharienne à pratiquer la Procréation médicalement assistée

Lors d’une rencontre visant l’évaluation des projets d’établissement des structures sanitaires de Libreville, le ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a pu examiner le projet innovant de Procréation médicalement assistée (PMA) de l’hôpital Jeanne Ebori qui prendra effet au deuxième trimestre 2021.

Faire des structures sanitaires gabonaises des lieux d’innovation en termes d’évolution médicale est la vision actuellement voulue par le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong. En effet, après avoir demandé des projets innovants, le patron de la Santé a débuté, accompagné de ses collaborateurs, l’examen de ces projets.

Parmi les projets examinés, le document présenté par le Directeur général du Centre hospitalier universitaire mère-enfant fondation Jeanne Ebori (CHUMEFJE), accompagné du président de la Commission médicale d’établissement, a su retenir l’attention du ministre. Dans ce document, il est stipulé que le CHUMEFJE pratiquera dès 2021 la Procréation médicalement assistée (PMA) qui est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques dont le traitement intervient dans la procréation. 

Une innovation qui fera du Gabon le premier pays d’Afrique subsaharienne dans la pratique d’une telle technique médicale qui consiste à injecter artificiellement du spermatozoïde chez une femme en utilisant les tests urinaires afin de détecter la période d’ovulation. Ravi de la présentation qui lui a été faite, le ministre a invité les responsables du CHUMEFJE à lancer les activités du service de la Procréation médicalement assistée à partir du début du deuxième trimestre 2021.

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x