23 octobre 2021

TRAFIC DE FAUX TESTS COVID-19 : LE SOUTIEN INCONVENANT DES TECHNICIENS DU LABORATOIRE GAHOUMA ENVERS LES FAUSSAIRES

Après l’interpellation de trois étudiants en médecine en service au laboratoire Gahouma accusés de trafic de tests de négativité au Covid-19, les techniciens du laboratoire ont entamé un mouvement de grève en soutien à ces faussaires. Un acte de solidarité incompréhensible qui remet en question le sens de la déontologie de ces spécialistes. 

Alors que le Gabon est félicité par les plus grandes institutions internationales en matière de santé pour sa bonne gestion de la pandémie, des cas de trafics de tests viennent entacher ce tableau.  

En effet, un réseau de trafic de tests de négativité au Covid-19 a dernièrement été démantelé au laboratoire Gahouma. Un réseau dont les chefs de file seraient Sylvie Guilaine âgée de 24 ans, Collins et Yoann Ivan, tous deux âgés de 28 ans. 

Les trois étudiants en médecine avaient en leur possession un résultat négatif de test covid-19 qu’ils scannaient et vendaient au prix de 20 000 francs CFA. Un acte d’une extrême gravité puisqu’il a des répercussions sur la crédibilité des tests délivrés au Gabon. Raison pour laquelle les autorités compétentes ont décidé de traiter ces trois faussaires avec la mesure de leur acte. Ils ont ainsi été interpellés et devraient être écroués pour mise en danger de la vie d’autrui. 

Alors que l’affaire aurait pu connaître son épilogue vu que les coupables ont été identifiés, les techniciens du laboratoire ont engagés un étonnant mouvement de grève par solidarité envers les faussaires. Un soutien déplacé qui soulève de nombreuses questions. Les techniciens du laboratoire Gahouma sont-ils favorables à ce trafic de faux-tests ? La solidarité entre collègues ne doit-elle pas avoir de limites ? Le code de déontologie médicale n’engage-il pas les médecins au respect de la morale et la probité ? 

Les agents du corps médical au Gabon se sont trop souvent inscrits dans ce type d’actions de solidarité même lorsqu’il s’agit de choses négatives. Qu’il s’agisse de cas de vols de médicaments et d’équipement médical, de délivrance de fausses ordonnances ou encore d’erreurs médicales, il existe une solidarité malsaine entre médecins dans notre pays. Des agissements qui ternissent l’image de cette noble profession dont on ne pourrait se passer. 

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x