3 août 2021

JÉRÉMIE TCHOUA : L’HOMME QUI VOYAIT LE CINÉMA GABONAIS “AUTREMENT”

Né à Brest en France, Jérémie Tchoua est un jeune gabonais originaire de Lambaréné qui, pris de passion pour le cinéma, ne cesse de s’affirmer avec des projets plus innovants les uns que les autres.

Déjà célèbre dans le milieu du mariage pour ses photographies et vidéos de mariages, le jeune homme de 29 ans nous dévoile en 2017 sa passion pour le cinéma. Avec deux œuvres à son compte et une dernière à venir, Jérémie Tchoua est de ceux qui, à travers leur passion, ont l’ambition de faire bouger les lignes.

UN PARCOURS ATYPIQUE

“Autrement”, titre de son dernier projet, peut résumer à lui seul, la vision et le parcours unique du jeune réalisateur.

C’est sans grande surprise que Jérémie décide d’abandonner ses études d’ingénieur, après trois années réussies, pour se lancer dans la photographie. Lui qui, enfant déjà, montrait un grand intérêt pour le dessin, la musique et la photographie, décide ainsi de se mettre au service de l’art.

En 2017, il débarque dans le paysage cinématographique gabonais « sans avoir aucune idée de comment se passait le tournage d’un film ». En effet, c’est sur internet que le jeune homme apprend le métier de réalisateur. Une démarche atypique qui a pourtant donné naissance, 4 mois plus tard, au très salué court-métrage dénommé “Opération-Nguendé”. Un film policier mêlant action et humour dont le succès lui a donné envie de poursuivre dans sa lancée et se perfectionner.

Deux ans plus tard en 2019, il lançait en grande pompe, à l’Institut Français du Gabon, sa deuxième œuvre “ONOME : LA NAISSANCE D’UN HÉROS”. Un long métrage entre tradition et modernité, très salué par la critique.

 Loin des thématiques habituelles abordées dans le cinéma africain et gabonais en particulier, Jérémie Tchoua nous rappelle avec cette œuvre l’une des vocations du cinéma qui est de faire rêver. « Onome c’est vraiment le rêve qui devient réalité. J’ai toujours rêvé de voir un super-héros au Gabon, donc pourquoi pas le créer moi-même ».

En 14 mois de dur labeur, il réalise la fabuleuse histoire d’Onome, un super-héros bien de chez nous qui découvre et apprivoise ses pouvoirs naissants. Un personnage dans lequel la jeunesse africaine peut se reconnaître et qui, à travers les valeurs qui défend, deviendra sans doute un exemple pour beaucoup de jeunes.

« SI CHACUN SE LÈVE DANS SON DOMAINE, C’EST TOUT LE PAYS QUI SE LÈVE »

En bon travailleur acharné et perfectionniste, Jérémie a annoncé il y’a quelques jours la sortie prochaine d’un nouveau projet dont le teaser, lancé sur ses réseaux sociaux, parlait de lui-même. La série documentaire AUTREMENT, dont le lancement est prévu pour septembre, « met en avant des gabonais qui, par leur travail et passion, répondent “autrement” à la question gabonaise “On va encore faire comment ?” ». Un projet très attendu qui permettra au public d’aller à la rencontre de personnalités inspirantes.

Marié et père de deux enfants, Jérémie Tchoua a, comme qui dirait, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.  Il n’a pas peur d’oser et de bousculer les codes. On reconnaît bien l’enfant rêveur et casse-cou qu’il était.

Très conscient de l’impact que peut avoir son art sur le changement de mentalités dans notre pays, Jérémie ne s’empêche pas de donner libre cours à sa débordante imagination. « J’espère apporter ma contribution au cinéma gabonais et africain si possible avec des projets pleins de sincérité et de sensibilité ».

Nous sommes impatients de voir ce que nous réserve ce jeune talent avec qui il faudra désormais composer. Comme il le dit si bien, « On peut toujours faire mieux, donc faisons mieux ».


4.5 2 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Catégories

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x